L'alopecie areata et la pelade, des maladies auto-immune qui affectent votre cuir chevelu.

Si dans la plus part des cas la perte de cheux est dûe à une DHT, il peut arriver que ce phénomènee soit le symptome d'une maladie plus grave

L’alopecia areata

L’alopecia areata se caractérise par des pertes de cheveux par plaques plus ou moins étendues, atteignant parfois tout le crâne (alocepia totalis), voire tout le corps: cils, sourcils, poils (alocepia universalis, universelle).

4 millions d’Européens de tous âges sont touchés, soit 1 % de la population, surtout des enfants. Ni mortelle, ni douloureuse, cette maladie est néanmoins très difficile à vivre sur le plan émotionnel et social.

Il s’agit d’une maladie auto immune: le système immunitaire identifie les follicules pileux comme étrangères et produit des contre-substances pour les détruire. Elle se retrouve souvent chez plusieurs individus d’une même famille, chez qui d’autres maladies auto-immunes sont développées (anémie pernicieuse, vitiligo…). À côté du facteur génétique, sont également mis en cause le stress, certains produits chimiques, certains troubles chromosomiques.

La pelade

La pelade est une maladie frappant surtout les jeunes et qui entraine la perte des cheveux et/ou des poils sur des zones délimitées. Elle est reconnaissable à cette particularité qu’en bordure de zone, le cheveu prend la forme d’un point d’exclamation. Il semblerait qu’un mécanisme auto-immun en soit à l’origine. Malgré une récidive importante, elle est rarement grave et ne nécessite pas de traitement.

Les autres causes de la calvitie

La chute de cheveux chez la femme
Les affections locales ou générales du cuir chevelu
Le mode de vie